C’est quoi, un smart building ?

Le « smart building », bâtiment « intelligent », utilise les données et les technologies digitales pour gérer plus efficacement ses réseaux et mieux répondre aux enjeux économiques et environnementaux d’aujourd’hui. Découvrez les ambitions de cette nouvelle génération de bâtiment.

C’est quoi, un « smart building » ?

Lentement, mais sûrement, la digitalisation se met en place dans le secteur de la construction, donnant naissance à une nouvelle génération de bâtiments, les « smart buildings ».

Ces bâtiments « intelligents » sont conçus pour améliorer la gestion de leurs réseaux, grâce au recueil et à l’exploitation de l’ensemble de leurs données d’exploitation, dans un objectif à la fois économique et environnemental.

L’essence du smart building n’est pas dans le recours, coûte que coûte, aux dernières technologies de pointe. Il s’agit avant tout d’un bâtiment écoefficace, pilotable et programmable à distance.

Il intègre les énergies renouvelables, ainsi que les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) pour optimiser la consommation énergétique, mais aussi la sécurité et le confort des utilisateurs.

Pour y parvenir, il doit fonctionner en réseau grâce au smart grid, réseau intelligent de distribution d’électricité, intégré au cœur de la smart city (https://lelaps.tkelevator.com/tendance/mais-au-fait-quest-ce-quune-smart-city/).

Gestion, services et sécurité

Le « smart building » utilise la data à plusieurs niveaux : gestion de l’énergie (maîtrise de la consommation, voire production d’énergie), gestion des installations (communication, maintenance, entretien), services aux occupants (équipements connectés, soutien à la gestion de la consommation), sécurité (contrôle des accès, sécurité incendie, gestion des risques).

Sa performance dépend du traitement efficace et infaillible de ses données. Or, certaines peuvent être particulièrement sensibles, comme les données à caractère personnel ou celles qui relèvent de la confidentialité d’une entreprise.

Ce contexte impose, en amont, des mesures de protection de la vie privée et de la sécurité des utilisateurs, mais aussi, en aval, d’importantes barrières techniques contre les risques de captation illicite de données, d’attaques informatiques contre les réseaux intelligents connectés. Un véritable défi pour les concepteurs et les promoteurs.

Tiphaine Kervaon

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 16.03.2021
  • 0

Qu’est la deep tech ? Zoom sur l’innovation de rupture

La deep tech désigne les nouvelles technologies de pointe développées par certaines start-ups. Ces innovations sont susceptibles d’apporter des avancées radicales dans le domaine de la santé ou encore de la lutte contre le réchauffement climatique. Depuis 2019, la « deep tech » fait l’objet d’un plan de développement lancé par Bpifrance. En effet, elle

Lire la suite

  • 05.03.2021
  • 0

Ascenseur maison

L’ascenseur de maison, que l’on appelle également ascenseur domestique, élévateur de personne ou ascenseur privatif, répond à un besoin de mobilité et d’autonomie des occupants. Pouvant accueillir une personne en fauteuil roulant et jusqu’à quatre personnes selon la capacité d’accueil de la cabine, cet équipement s’adapte parfaitement à toutes sortes de configurations ainsi qu’aux attentes

Lire la suite

  • 15.02.2021
  • 0

Portes automatiques

Chaque jour, des millions de personnes se déplacent par l’intermédiaire d’escaliers mécaniques, de trottoirs roulants, d’ascenseurs et franchissent des portes automatiques de toutes sortes : coulissantes, battantes, à tambour, etc. Ces dernières, faisant pleinement partie de la mobilité urbaine, sont au cœur de nombreux secteurs d’activité — commerce, hôtellerie, restauration, santé, tertiaire, habitat, etc. —, et

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de TK Elevator.